Comment divorcer sans se ruiner ?

En France, près d’un mariage sur deux se termine en divorce. Nous sommes dans la moyenne de ce qui se fait en Europe et dans la plupart des pays développés. Le taux de divorce a beaucoup augmenté ces dernières décennies, mais depuis quelques années il stagne et il a même diminué. Néanmoins, quand cela arrive, autant que cela se passe pour le mieux et sans se ruiner.

Essayer de divorcer à l’amiable

Naturellement, cela est plus facile à dire qu’à faire, mais divorcer à l’amiable est de loin le meilleur processus. Il signifie que les deux parties s’entendent sur les conditions du divorce. Dans ce cas, la séparation est nettement plus rapide, plus simple et moins problématique. De plus, les frais d’avocat seront moins élevés et le coût du divorce en sera plus faible.

Pour divorcer à l’amiable il est important que les deux conjoints discutent préalablement des différents aspects du divorce : inventaire du patrimoine de chacun, garde des enfants, pension alimentaire, les éventuels projets en cours (prêt…), etc. Tout doit être discuté le plus calmement possible. Ensuite, les avocats sont là pour vous conseiller. 

Le plus difficile consiste souvent à définir la garde des enfants quand il y en a. Deux choix sont possibles :

  1. Garde résidence principale : les enfants restent chez l’un ou l’autre des conjoints et peuvent profiter des vacances ou des week-ends pour rendre visite à leur autre parent
  2. Garde alternée : les enfants alternent entre le domicile des deux parents (généralement une semaine sur deux)

Régler les questions d’argent

Pour que le divorce se passe bien, il faut préalablement discuter de la pension alimentaire et du partage du patrimoine

Ce dernier peut se révéler particulièrement complexe, car il n’est pas toujours évident de savoir à qui appartient tel ou tel bien. Parfois, un bien peut appartenir aux deux parents, auxquels l’un doit racheter la part à l’autre où alors il faut vendre le bien.

Pin It

Comments are closed.