Baisse des dotations de l’Etat = Hausse des impôts locaux ?

C’est aujourd’hui que commence les débats dans le cadre du projet de loi des finances 2014. Ce projet relève les questions de la hausse des impôts, jugés trop élevé par 72% des français. Qu’est ce qui se cache derrière les impôts locaux ? Décryptage !

Vers une hausses des impôts sur 2014 ?

On note une hausse des impôts locaux à l’approche des élections municipales car il est souvent nécessaire de financer les différents investissements qui ont été promis. En 2014 justement, le cycle municipal redémarre et les citoyens devront s’attendre à une certaine hausse. Jacques Pélissard, président de l’Association des Maires de France a annoncé d’ailleurs que certains élus vont compenser la baisse des dotations que perçoivent les collectivités locales par une hausse des impôts.

jacquespelissard-evolution-impotsEntre 2007 et 2012, les Français étant propriétaires immobiliers, ont subi une hausse importante qui a bondi de presque 21%. Bien que les Français sont conscients qu’il soit nécessaire de participer aux impôts et l’intérêt citoyen, 72% d’entre eux jugent la taxe trop élevée.

Bien que le gouvernement promet d’effectuer des économies, à hauteur de 15 milliards d’euros, le futur s’annonce encore difficile pour le pouvoir d’achat des familles. Il est à noter qu’il sera nécessaire en 2 ans, de trouver 3 milliards d’euros pour les caisses des communes, départements et régions. La réforme sur les rythmes scolaires a par exemple du être financée par les collectivités, on peut donc s’attendre à un durcissement de leur financement.

Voici un petit aperçu sur l’évolution des impôts locaux pour un contribuable type (un couple avec 2 enfants habitant un logement dont la valeur à la location est égale à 1,5 la valeur locative moyenne des logements de la commune) entre 2012 et 2013 :

    • Dijon : 2.7 %
    • Strasbourg : 2.2%
    • Mulhouse : 2.1%
    • Montpellier : 1.9 %
    • Nice : 1.8 %
    • Paris : 1.8 %
    • Lyon : 1.8 %

Schéma sur le taux d’évolution de la taxe foncière sur les propriétés bâties entre 2012 et 2013

evolution-taxe-fonciere

 

Les agences immobilières craignent un ralentissement du marché

Actuellement il devient donc encore plus dur de trouver un bien immobilier à des prix raisonnables, ou certains propriétaires ont des difficultés pour vendre leur logement. Le marché immobilier est donc au ralenti actuellement, le pouvoir d’achat étant au plus bas et les perspectives économiques ne permettant pas d’appréhender un futur rassurant. Certaines agences immobilières se distinguent donc par un accompagnement plus proche des clients tout au long de leur projet d’achat ou de vente. I

Il devient donc plus nécessaire de trouver une agence performante et sérieuse en ces temps de crise.

 

Informations gouvernementales

Pour les futurs propriétaires ou bien même ceux qui souhaitent vendre leurs biens immobiliers, vous pouvez consulter le site sur le logement du service public : http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/N19808.xhtml ou bien même plus d’informations sur les impôts sur le site gouvernemental : http://www.impots.gouv.fr/portal/dgi/public/particuliers.impot?espId=1&pageId=part_logement&sfid=1220

Il sera évident qu’il sera nécessaire de surveiller l’évolution du marché afin de mieux gérer vos finances selon l’inflation des différents impôts à venir.

Pin It

Comments are closed.